Qu'est-ce que l'autonomie énergétique partielle ?

Vous avez entendu parler de l’autonomie énergétique partielle. Vous vous demandez ce que signifient ces termes ? Vous ne connaissez pas les différences entre autonomie énergétique partielle et autonomie énergétique totale ? MyShop Solaire vous éclaire sur les différences entre ces deux types d’autonomies.

L’autonomie énergétique partielle, c’est quoi ? 

L’autonomie énergétique partielle consiste à produire une partie de l’énergie que vous consommez. Les panneaux solaires en autoconsommation s’inscrivent dans ce principe. Avec des panneaux solaires installés sur votre toiture, vous produisez et consommez votre propre énergie, mais restez raccordé au réseau électrique. Vous avez un contrat avec un fournisseur d’énergie. Vos panneaux photovoltaïques se chargent en énergie en journée, quand l’ensoleillement est présent. L’énergie accumulée est distribuée dans votre réseau domestique et assure vos besoins en électricité la journée. Le soir, quand vos panneaux ne produisent pas d’énergie, votre fournisseur d’électricité prend le relais. Vous devenez plus indépendant du réseau électrique. Vous produisez la majeure partie de l’énergie que vous consommez. Vous êtes moins touché par les variations de prix du kWh et réduisez vos factures énergétiques. En plus de faire des économies, vous restez également raccordés au réseau d’eau, et éventuellement de gaz. Le fonctionnement de votre maison est hybride, et vous profitez de l’énergie du soleil comme des autres énergies existantes.

L’autonomie énergétique totale, c’est quoi ? 

L’autonomie totale concerne principalement les sites isolés et les maisons passives. Certains particuliers souhaitent, ou doivent, se couper totalement du réseau. Ils optent alors pour des kits solaires autonomes, leur permettent de produire toute l’électricité nécessaire à leurs besoins. Ces installations sont plus complètes que les installations en autoconsommation. On appelle ces installations solaires les installations solaires autonomes. Vous pouvez acheter un kit, contenant des panneaux solaires, mais aussi des batteries. Ces dernières sont indispensables au bon fonctionnement de votre installation. Elles permettent en effet de stocker de l’énergie solaire en journée, afin de pouvoir l’utiliser quand vos panneaux solaires ne fonctionnent pas. Les particuliers optant pour cette solution écologique doivent généralement trouver des sources d’eau naturelles (ou utiliser un système de stockage des eaux de pluie) leur logement n’étant pas non plus raccordé à l’eau potable. Ils gèrent leur production de chauffage grâce à des appareils à bois ou solaires, la majorité des systèmes de production de chauffage classiques étant raccordés à l’électricité.

Autonomie énergétique partielle ou totale, que choisir ?

Tout dépend de vos besoins. Si vous vivez dans une zone où le réseau d’électricité, d’eau et de gaz est disponible,  nous vous conseillons d’en profiter pour gagner en confort de vie. L’autonomie partielle est donc la meilleure solution pour vous. Elle vous permettra de faire des économies, tout en profitant des avantages des raccordements aux différents réseaux disponibles. Si vous souhaitez faire construire une maison au beau milieu de nulle part et avoir un impact le plus faible sur l’environnement, c’est une autonomie totale qu’il vous faut choisir. Vous ne pourrez toutefois pas revendre votre surplus d’énergie et n’atteindrez peut-être pas une performance thermique et électrique optimale dans votre logement. Il est important de bien vous renseigner et de réfléchir votre décision.

Vous avez des questions ? Contactez nos conseillers ou parcourez nos guides-conseils pratiques :