Foire aux questions

Régulateur de charge solaire

Combiner LOAD du régulateur MPPT et AC Out du convertisseur Phoenix simultanément ?

OUI, il est dans la limite de stockage d'énergie si votre batterie reste bien supérieur à 50% de charge. 

Quelle est la différence entre en régulateur de charge PWM et MPPT ?

Les régulateurs de charge PWM (Pulse Width Modulation) désignent les régulateurs de base, qui ont uniquement pour rôle d'adapter la tension des panneaux dans la plage de tension de charge du parc batterie. Ils sont donc idéals pour les petites installations (inférieures à 150W) du fait de leur faible coût. Ils ne permettent pas de charger un parc batterie 12V avec un panneau dont la tension est supérieure à 28V. Il ne faut pas dépasser une tension pour le panneau solaire de 55V pour recharger un parc batterie de 24V. 

Les régulateurs de charge MPPT (Maximum Peak Power Tracking) grâce à leur micro-processeur et algorithmes de charges plus perfectionnés sont les régulateurs les plus performants à l'heure actuelle. Victron Energy est l'un des pionniers de cette technologie qui permet d'obtenir jusqu'à 30-40% de production supplémentaire par rapport à un PWM (notamment lors des périodes hivernales). Ils sont dotés des algorithmes de charge les plus perfectionnés et permettent ainsi d'atteindre les meilleures productions.

Puisque que le régulateur intègre plus d'électronique, il est possible d'obtenir de nombreuses données notamment en Bluetooth à travers l'application Victron Connect. Nous privilégions le choix d'un régulateur de charge solaire Smartsolar qui intègre la fonctionnalité Bluetooth. Les ports VE.Direct ou VE.CAN permettent également un transfert de données avec les différents outils de contrôle tels le MPPT Control ou les produits de la gamme GX (Color Control GX, Cerbo GX,...).

 

Exemple de charge entre un PWM et un MPPT : 

Le MPPT transforme l'excédant de tension en courant à travers la formule P [W] = U [V] x I [A], tandis que le PWM va limiter la tension.
Nous illustrons cette différence à travers un exemple simplifié sur un panneau solaire 120W dont les caractéristiques de production seraient 24V 5A. On ne prend pas en compte les pertes liées aux rendements des produits (supérieur à 95% sur la technologie MPPT).

PWM : 
Tension de sortie : 13V
Courant de sortie : 5A 
Puissance de charge : 65W

MPPT : 
Tension de sortie : 13V
Courant de sortie : 9,6A
Puissance de charge : 120W 

Le gain théorique est donc d'environ 46%, ce qui reporté à la réalité est limité à 30-40%. Ce gain est d'autant plus élevé en hiver car la tension du panneau solaire est plus forte. Cette dernière varie en fonction de la chaleur et donc diminue en été. 

Peut-on connecter des panneaux de puissance différentes sur un même régulateur ?

Non recommandé car cela va gêner l'algorithme chargé d'optimiser la production. Ainsi, des panneaux de puissances différentes doivent être connectés sur des régulateurs de charge différents.

Est-ce utile de prendre un régulateur plus puissant que ce dont j'ai besoin ?

Cela dépend des cas, si vous souhaitez faire évoluer votre installation plus tard et notamment augmenter la puissance PV, il est utile de choisir dès le départ un régulateur de charge plus puissant.

S'il n'y a pas d'évolution à prévoir, il ne sera pas utile de prendre un régulateur plus puissant.

Est-il possible de connecter plusieurs régulateurs sur un même parc batterie ?

Oui, il est en effet possible de connecter plusieurs régulateurs de charge sur un même parc batterie, cela est même obligatoire dans certains cas (nombre de panneaux importants ou panneaux de puissance différente). Attention cependant à vérifier que l'intensité ne soit pas trop importante par rapport à la capacité du parc batteries.

Il est recommandé de limiter l'intensité à 20% de la capacité totale du parc s'il s'agit de batteries acides, AGM ou Gel. Le litihum n'est pas concerné par cette restriction.

Comment choisir son régulateur de charge solaire ?

Le régulateur de charge se définit en fonction de la puissance panneau et de la tension du parc batterie. Retrouvez sur la Page "Comment choisir son régulateur de charge solaire ?" 

Comment appareiller son régulateur Smart Solar – Victron Energy ?

Le régulateur MPPT connecté de chez Victron Energy est très simple à connecter. Découvrez le guide de connexion du SmartSolar MPPT

A quoi sert un régulateur ?

Un régulateur de charge solaire permet d’optimiser le chargement de votre parc batteries sous une tension stable. L’énergie produite par vos panneaux est ainsi redirigée vers le parc batteries avec le meilleur rendement de conversion possible. En effet, la tension délivrée par un panneau solaire varie tout au long de la journée en fonction de l’ensoleillement disponible mais aussi de la température. Il est donc indispensable d’avoir un régulateur qui va ajuster la tension de votre panneau en fonction de la tension de vos batteries

Panneau solaire

Comment fonctionne l’énergie solaire ?

Pour convertir l’énergie solaire en électricité, MyShop-Solaire vous propose donc des panneaux photovoltaïques qui vont permettre de transformer le rayonnement solaire en énergie électrique grâce à l’effet photo électrique. Ces panneaux solaires sont composés d’éléments semi-conducteurs tels que le silicium qui vont permettre de convertir les photons en électrons, un phénomène découvert par Antoine Becquerel en 1839.

Les panneaux solaires sont-ils rentables ?

Le solaire photovoltaïque tire sont énergie grâce au rayonnement solaire qui atteint notre atmosphère. Et même si une partie du rayonnement est filtré par notre atmosphère, cette source d'énergie peut être considérée comme est inépuisable à notre échelle. Elle est aussi totalement renouvelable contrairement au énergies fossiles et le gisement solaire est très prévisible contrairement à celui des énergies fossiles. Le prix de ces dernières est très volatiles, il repose sur les lois du marché de l'offre et la demande et est particulièrement impacté en fonction de la situation géopolitique mondial.
En France, même si l'énergie électrique est produite majoritairement par le nucléaire, une infime partie l'est également de source d'énergies fossiles. Les variations de tarifs de ces dernières a une répercussion sur le prix de l'électricité. On considère une hausse du prix de l'électricité en moyenne de 5% par an.
En opposition, le prix du solaire photovoltaïque ces dernières années est en baisse. La technologie évolue, les panneaux solaires sont de plus en plus puissant pour des prix de plus en plus bas. Cette progrès s'accompagne également d'une production plus stable dans le temps, la majorité des fabricants proposent des modules avec des garanties de production supérieure à 85% de la puissance initiale à horizon de 25 ans. Et ces données sont de plus en plus fiables dans le temps puisque le recul des fabricants sur la technologie s'accroit au fil des années. Au delà des garanties de performance, les panneaux solaires sont également garantis pour la majorité à 25 ans, il est d'ailleurs peu probable que ce soit cette pièce qui vous fasse défaut un jour sur votre installation.

Pour résumer, le coût de l'électricité va s'accroître dans les années à venir alors que celui des panneaux solaires est plutôt en baisse. La production d'un système solaire est quantifiable assez facilement et est de plus en plus stable sur les années. Ces paramètres font du solaire photovoltaïque une énergie rentable et accessible. La rentabilité sera plus ou moins longue selon votre localisation et le type de système. Les batteries restent à ce jour un élément dont la rentabilité est longue ou inexistante.

Quelle est la différence entre les panneaux monocristallins et polycristallins ?

Les panneaux solaires monocristallins : dont les cellules sont issues d’un seul cristal de silicium. La structure du cristal est parfaitement homogène ce qui lui donne sa couleur caractéristique qui est généralement parfaitement noire.

Les panneaux solaires polycristallins : dont les cellules sont composées de plusieurs cristaux de silicium de taille diverses et variées ! Contrairement aux cellules monocristallines, les cellules polycristallines ne présentent pas une couleur totalement homogène qui, elle, se rapprochera plutôt du bleu !

De plus, le rendement du poly étant moindre, il nécessitera une dimension de panneau plus importante que par du mono.

Comment fonctionne un panneau solaire ?

Les panneaux photovoltaïques transforment l’irradiation émise par notre soleil en énergie électrique, sous forme de courant continu. La tension des panneaux photovoltaïques fluctue en fonction de l’ensoleillement, ainsi le régulateur de charge va réguler cette tension afin de charger les batteries sous une tension stable. Les batteries servent à stocker puis restituer l’énergie produite. Enfin, le convertisseur de tension transforme la tension des batteries en du courant alternatif afin d’alimenter tous les appareils en 230V dans la maison.

De quoi est composé un panneau photovoltaïque ?

Le panneau photovoltaïque est un ensemble de cellules photovoltaïques composées principalement de deux couches semi-conductrices reliées en séries. Le silicium composant la couche supérieure est couplé avec un composé (généralement du phosphore) contenant plus d’électrons que le silicium naturel. On parle de silicium dopé N. La couche inférieure est également composée de silicium. Cependant ce dernier est couplé à un élément (généralement du bore) qui va contenir moins d’électrons que le silicium à l’état naturel. On parle alors de silicium dopé P. A la frontière des couches P et N, il apparait une zone neutre qui s’opposera à toute circulation de courant appelée jonction P-N. Lorsque la cellule photovoltaïque est soumise à l’irradiation solaire, l’énergie apportée par les photons vient créer des déséquilibres entre les deux couches. Les électrons sont alors obligés de circuler dans un circuit extérieur pour tenter d’égaliser les deux couches.

Le panneau solaire peut-il produire à l’ombre ?

Oui, mais le rendement du panneau sera fortement impacté. Un panneau solaire comme son nom indique fonctionne avec le soleil.

Les panneaux photovoltaïques peuvent-ils fonctionner les jours nuageux ?

Oui, même par temps nuageux les panneaux solaires photovoltaïque continuent à produire de l'énergie. Cependant, le panneau solaire à silicium (Monocristallin ou Polycristallin) est une technologie qui est assez impactée en absence de rayonnement direct. Le rayonnement direct étant le rayonnement immédiat émis par le soleil sur le panneau solaire, il diffère du rayonnement diffus qui sera le rayonnement renvoyé par les nuages ou autres surfaces pour le rayonnement réfléchi, aussi appelé albédo.

Est-ce que les panneaux solaires fonctionnent de nuit ?

Non. Un panneau solaire comme son nom indique fonctionne avec le soleil.

De quels facteurs dépend le rendement d'un panneau photovoltaïque ?

Le rendement d’un panneau solaire dépend : de l’ensoleillement, de la température, de son orientation et inclinaison face au soleil.

Comment entretenir ses panneaux photovoltaïques ?

Un panneau solaire est simple d’entretien. Il suffit de passer de temps en temps de l’eau clair afin de retirer la poussière.

Les panneaux solaires se recyclent ils ?

Oui, nous cotisons auprès de l’organisme européen PVCycle pour la collecte et le recyclage de panneaux photovoltaïques. Ainsi nous pouvez à tout moment déposer vos panneaux dans un des centres de recyclage PVCycle présent partout en France.

Angle optimal d'inclinaison pour Rendement Photovoltaïque

En France, l'efficacité des panneaux solaires dépend de leur exposition idéale plein sud et d'une inclinaison d'environ 35 degrés par rapport à l'horizontal. Cela garantit une production d'énergie maximale tout au long de l'année, en tenant compte des saisons et de la localisation géographique. Des ajustements peuvent être nécessaires, comme indiqué dans le guide disponible sur le guide d'ensoleillement en France : (https://www.myshop-solaire.com/guide-de-l-ensoleillement-en-france-_r_80_a_18.html).

Peut-on marcher sur les panneaux solaires ?

Les panneaux solaires résistent aux intempéries climatiques « standard » mais restent des éléments fragiles. Il est donc fortement déconseillé de marcher dessus. De plus lorsqu’ils sont en fonctionnement, la température à la surface des modules peut atteindre plus de 70°C vous risqueriez donc de vous brûler.

Les panneaux solaires flexibles peuvent-ils être enroulés ?

Non. Les panneaux flexibles peuvent se courber à 30° maximum. Leur fonction est de prendre la forme de votre toiture

Remarques : Nous ne commercialisons plus ce type de panneaux solaires à cause des problèmes de longévité qu'ils comportent.

Peut-on cumuler des panneaux photovoltaïques de puissance différente ?

Non. Nous déconseillons de brancher deux panneaux de puissance différentes entre eux sinon la performance de votre installation solaire sera impactée.

Où peut-on installer des panneaux solaires ?

Les panneaux solaires peuvent s’installer quasiment n’importe où, tant que les rayons du soleil l’atteignent. Nous proposons des supports de fixation sur : toiture, sol, mât, balcon, portique et panneau signalétique.

Qu’est-ce que la puissance crête d’un panneau solaire ?

Qu’est ce que le watt crête ?

Le watt crête est l’unité de mesure de la puissance d’un module solaire. On l’écrit Watt-crête (Wc), ou également sous la forme kilowatt-crête (kWc). Il s’agit de sa puissance maximale mesurée en laboratoire dans les conditions d’ensoleillement optimales, appelées STC (Standard Test Conditions). Chaque fabricant possède des conditions et dispositifs de test similaires. Le Wc permet donc de comparer la puissance des différents modules entre eux, et de définir une base commune pour déterminer les rendements. 

Comment calculer la puissance d’une installation solaire ?

La puissance nécessaire à installer pour votre projet sera calculée en fonction de vos besoins de consommation, de la localisation de votre installation, de l’orientation et de l’inclinaison du champ de panneaux. Ainsi, pour une même puissance à installer, le nombre des panneaux pourra varier en fonction de la puissance des modules sélectionnés. De ce fait, pour avoir une production équivalente, une installation plus puissante sera nécessaire dans le Nord contrairement au Sud de la France. 

La puissance de sortie nominale réelle fournie par l’installation ne correspond pas nécessairement à la puissance crête indiquée. Elle sera influencée par les facteurs cités plus haut, ainsi que la température ou d’autres paramètres induits par le fait que les panneaux sont placés à l’air libre. Elle peut par exemple être diminuée par un ombrage partiel sur les panneaux. De manière à s’affranchir de ces contraintes, il faut réfléchir à la meilleure configuration pour votre projet.

Il ne faut pas confondre cette unité avec le wattheure (Wh) ou kilowattheure (kWh) qui est une unité de mesure de la production. Cette production dépendra de plusieurs facteurs, notamment de l’inclinaison mais aussi du rayonnement solaire sur les cellules de vos panneaux. Une orientation plein sud apportera une meilleure production. L’électricité produite vous permettra ainsi d’utiliser vos équipements domestiques, dans la limite de l’énergie fournie par votre installation. 

La puissance maximale fournie par vos panneaux diminue au cours du temps. Pour cela, les fabricants indiquent une garantie de production sur leurs modules. Ils garantissent ainsi un pourcentage de puissance maximale entre l’achat et au bout de 25 ans. Cette valeur est très variable, pouvant aller jusqu’à plus de 90% pour les modules les plus performants du marché.

Comme la puissance crête n’est qu’une valeur théorique et que la puissance réelle est moins importante, il n’est pas nécessaire d’opter pour un système d’onduleur avec une puissance de sortie égale à la puissance crête installée. Il vaut mieux sous-dimensionner la puissance et produire moins que prévu, plutôt que surdimensionner, ce qui engendre un surplus non négligeable. Si tel est le cas, il existe des solutions de stockage afin de valoriser une partie de ce surplus.

La puissance d’une installation déterminera également le reste du matériel présent dans celle-ci. En effet, les protections seront à dimensionner en fonction de cette puissance. Dans le cas d’une installation avec système Enphase par exemple, un relai Q ne peut accepter que 10 panneaux avec micro onduleur IQ7A, soit 4 kWc au maximum. Il en faudra donc deux relai Q, avec les disjoncteurs correctement dimensionnés, pour une installation plus puissante. Le câblage sera également à déterminer en fonction de la puissance en partie, afin de limiter la chute de tension à 3%, imposé par la norme française

Les formalités administratives :

La puissance installée en kWc a une influence sur les formalités administratives que vous aurez à effectuer pour votre installation. En effet, au-delà de 3 kWc vous devrez faire valider la conformité de votre installation via un passage de CONSUEL. Vous devrez également faire une demande de travaux en mairie pour une installation au sol supérieure à 3 kWc, pour un montage sur toiture vous serez obligé de faire une demande de travaux quelque soit la puissance installée. Les installations les plus courantes se situent aux alentours de 3 kWc.

Revenir au sommaire

Peut-on brancher un panneau 24V sur un parc batterie 12V ?

Oui, si c’est un régulateur de charge solaire MPPT. Tout dépendra du régulateur de charge choisi. Cet appareil adaptera la tension panneau en fonction de la tension de votre parc batterie.

Quelle est la durée de vie d’un panneau solaire ?

Nous avons sélectionné les meilleures marques. Dans une installation solaire, l’élément avec la durée de vie la plus longue est le panneau. Ainsi, SolarWorld propose des panneaux solaires garantis 25 ans en conservation de rendement. La durée de vie peut atteindre plus de 30 ans mais avec un rendement moindre.

Dois-je retirer l'ensemble de ma toiture pour poser mes panneaux ?

Non pas forcément, il existe des fixations en sur imposition sur votre toiture. Ainsi, l’étanchéité n’est pas impactée et donc à privilégier.

Doit-on toujours laisser allumer le convertisseur ?

Non. Lorsque vous n’utilisez pas le convertisseur, veuillez à l’éteindre afin de ne pas consommer de l’énergie solaire inutilement au risque de vider votre parc batterie. Pensez également à utiliser le mode « éco » qui permettra de réduire significativement l’énergie consommée par le convertisseur.

Quels types de fixation pour ma toiture ?

Informez-nous de votre type de toiture et votre calepinage (portrait ou paysage).  Ainsi notre fabricant le créera pour vous sur mesure.

Convertisseur 220/230V

Combiner LOAD du régulateur MPPT et AC Out du convertisseur Phoenix simultanément ?

OUI, il est dans la limite de stockage d'énergie si votre batterie reste bien supérieur à 50% de charge. 

Quel convertisseur pour transformer un kit solaire 12V/24V en alimentation 230V ?

Ajoutez les puissances de vos différents appareils vous permettra de calculer la puissance instantanée devant être délivrée par votre convertisseur.

Exemple, si vous allumez en même temps : 1x ampoule 5W + 1x ordinateur 90W + 1x réfrigérateur 200W = 295W

Il sera donc nécessaire de choisir un convertisseur dont la puissance CA (indiquée en VA) est supérieure à 295W, par exemple le Phoenix Victron Energy 375VA.

Quelle est la différence entre convertisseur pure sinus et quasi sinus ?

Alors que les convertisseurs Quasi Sinus génèrent une onde alternative modifiée, les convertisseurs Pur Sinus délivrent une tension parfaitement stable similaire à celle du réseau classique. Ainsi, ils permettent d’alimenter l’ensemble des appareils de la maison y compris les plus sensibles tels que les télévisions, ordinateurs fixes ou projecteurs de lumières tandis que les quasi-sinus, vendu à bas coût, se limiteront aux appareils plus simples tout en proposant une qualité électrique inférieure.

Qu’est-ce qu’un convertisseur DC-DC ?

Un convertisseur DC-DC est un appareil qui permet de convertir la tension continue de votre batterie 12V en 24V,

Comment choisir mon convertisseur ?

Ajouter les puissances de vos différents appareils vous permettra de calculer la puissance instantanée devant être délivrée par votre convertisseur.

Exemple, si vous allumez en même temps : 1x ampoule 5W + 1x ordinateur 90W + 1x réfrigérateur 200W = 295W

Il sera donc nécessaire de choisir un convertisseur dont la puissance CA (indiquée en VA) est supérieure à 295W, par exemple le Phoenix Victron Energy 375VA.

Groupe électrogène

Qu'est ce qu'un groupe électrogène ?

Un groupe électrogène est un moteur permettant de produire de l’électricité de façon autonome. Il existe des groupes électrogènes monophasés ou triphasés.  Il est nécessaire de le coupler à votre kit solaire si nous souhaitez brancher des appareils de fortes puissances qui ne peuvent pas être alimentés par le solaire. Il permet alors également la recharge de vos batteries à l'aide d'un chargeur associé.

Qu'est ce que l'on peut brancher sur son groupe électrogène ?

Un groupe électrogène permet de brancher tous les appareils électriques. Toutefois, veuillez à bien vérifier l’étiquette de votre groupe, pour ne pas dépasser sa puissance acceptée

Comment entretenir mon groupe électrogène ?

L’entretien est classique, au même titre que l’entretien de tout moteur, vous avez éventuellement besoin de faire une vidange, de nettoyer la bougie ou le filtre, ou de remplacer ces éléments. Vérifier toutefois la notice de montage du fabricant afin de déterminer les entretiens éventuels.

Quelle est la réglementation pour l'utilisation des groupe électrogène ?

Le groupe électrogène est soumis au même réglementation en milieu urbain qu’un moteur thermique. Une loi interdit l’usage de tout appareil à moteur en dehors de ses créneaux :

Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30.
Le Samedi de 9h00 à 12h00 et de 15h00 et 19h00.
Le Dimanche de 10h à 12h

Par ailleurs, dans certaines communes, un arrêté municipal interdit l’usage de machine thermique le dimanche. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Batteries

Comment contrôler le niveau de charge de la batterie?

Le produit indispensable est le moniteur de batterie BMV ! Le BMV est le seul appareil permettant de mesurer le pourcentage de charge de votre parc batterie. 

Voici la gamme des moniteur de batterie Victron Energy :

  • BMV 700 : Ce moniteur donne le pourcentage de charge de votre parc batterie solaire.
  • BMV 702 : Ce moniteur donne le pourcentage de charge de votre batterie auxiliaire et la tension de charge de votre batterie de démarrage.
  • BMV 712 : Ce moniteur donne le pourcentage de charge de votre batterie auxiliaire et la tension de charge de votre batterie de démarrage. Et propose une connexion Bluettoth gratuite pour contrôler la charge depuis votre smart phone ou tablette. 

Quelles batteries solaires choisir ?

Il existe différents types de batteries solaires. Notre équipe d'expert a analysé pour vous les avantages et inconvénients pour chacune d'entre elles. Retrouvez une Page descriptive de différentes batteries possible. 

Peut-on coupler deux batteries différentes ?

Coupler les batteries


Non.
Coupler deux batteries différentes endommagerait votre parc et créera un déséquilibre de tension et des dysfonctionnements certains. Il ne faut pas coupler les batteries de puissance et d'âge différents ensemble. Sinon, cela crée un déséquilibre de charge.

 

Quelle est la durée de vie des batteries solaires ?

La batterie est "le point faible" d’une installation solaire. Sa durée de vie est limitée et dépend de la technologie AGM / GEL / Lithium/… Elle peut tenir 4 à 5 ans s’il n’y a pas de décharge profonde. Attention, sa durée de vie peut ne pas excéder une année si l'utilisation que vous en faite est mauvaise. Il ne faut pas décharger la batterie à moins de 50% pour les batterie Plomb (GEL, AGM, Plomb Carbone,...) au risque de l’endommager de façon irréversible. Pour une utilisation régulière et durable de vos batteries Plomb nous vous recommandons de réaliser des décharges de 30%. Pour la batterie Lithium, il serait conseillé de conserver un état de charge supérieur à 10%. Chez MyShop Solaire, nous recommandons l'utilisation d'organes de sécurité tels que les Smart Battery Protect, des moniteurs de batteries SmartShunt ou BMV et des équilibreurs pour les parcs en 24V ou 48V. L'ensemble de ces produits ont une réel utilité pour le prolongement de la durée de vie de vos batteries.

Comment monter ses batteries en série ou parallèle ?

Le montage en série consiste à relier le pôle (+) d'une batterie au pôle (-) d'une autre.
Le montage en parallèle consiste à relier les pôles plus (+) ensemble et les pôles moins (-) ensembles.

N’hésitez pas à consulter notre guide de montage spéciale batterie accessible en cliquant ici.

Comment contrôler la charge des batteries ?

Le contrôleur de batterie BMV de chez Victron Energy est la solution ! Le rôle principal d'un contrôleur de batteries est d'indiquer l'état de charge exact d'une batterie en Ampères-heures. Le calcul se fait en mesurant les courants de charge et de décharge et intègre des fonctions complexes tels que le rendement et le facteur de Peukert.

Comment entretenir ses batteries ?

Les batteries doivent être stockées dans un endroit ventilé et à température modérée (20-25°C) et ne pas se décharger à plus 50% afin d’assurer sa durée de vie optimale. En cas d’absence, veillez à toujours recharger vos batteries au minimum une fois par mois.

Comment utiliser ma batterie ?

Afin de ne pas détériorer prématurément votre parc batterie, il ne faut pas la décharger à plus de 50%. Idéalement, il faudra réaliser des cycles de 30% de décharge.

Puis-je utiliser une batterie de véhicule pour mon kit solaire ?

Oui, la batterie de voiture peut fonctionner avec un kit solaire. Mais, sa durée de vie sera fortement impactée. Il faudra rapidement charger votre batterie. En effet, les batteries de véhicule résistent à une forte demande de courant et se recharge rapidement. Tandis que les batteries solaires sont des batteries à décharge longue.

La batterie de véhicule reste une solution économique de courte durée. Si vous recherchez un kit solaire fiable et durable, les batteries solaires restent la solution optimale.

Peut-on coupler deux batteries d’âge différentes ?

Coupler les batteries


Non.
Coupler deux batteries différentes endommagerait votre parc et créera un déséquilibre de tension et des dysfonctionnements certains. Il ne faut pas coupler les batteries de puissance et d'âge différents ensemble. Sinon, cela crée un déséquilibre de charge.

 

Où doit-on installer les batteries ?

Placez votre parc batterie dans une pièce tempérée à l’abri de fortes chaleur ou de grands froids. Veillez aussi à laisser de la place autour des batteries.

Guide Kit solaire autonome

Comment bien choisir son réfrigérateur ou sa glacière ?

Le réfrigérateur (ou la glacière) demeure en règle générale l’un des plus gros pôles de consommation dans une installation isolée du réseau électrique. Il convient de choisir le bon modèle pour ne pas mettre en péril le projet et/ou éviter des dépenses financières inutiles.

Ici, nous allons vous expliquer toutes les petites astuces à connaître pour choisir correctement votre frigo.


Voici à quoi ressemble une étiquette énergétique pour un frigo ou une glacière :

 

étiquette classe énergétique évolution

Il y a bien aujourd’hui deux classifications qui coexistent

  • l’une date d’avant 2021,  les frigos étaient classés de A+++ à D
  • l’autre date d’après 2021, les frigos sont classés de A à G.

Selon les modèles, vous serez à même de rencontrer ces deux étiquettes.

Pour la petite histoire, depuis 2013, en raison du grand nombre d'appareils figurant dans les classes A+ à A+++ et de l'évolution technologique des réfrigérateurs, les anciennes étiquettes énergie sont devenues beaucoup moins pertinentes avec cette notation. De plus, dans un but de clarté et de cohérence pour les consommateurs, comme le fait de croire qu'actuellement la classe A est une bonne classe énergétique alors que ce n’est plus le cas, une nouvelle classification énergétique a été mise en place pour résoudre cette éventuelle confusion. En plus d’avoir réévalué les classification énergétique des appareils, la classification du niveau sonore a été ajoutée à l’étiquette. Le niveau sonore de votre frigo est une donnée à prendre en compte dans un véhicule pour passer de bonnes nuits !

évolution des classes énergétiques

 Voici un tableau d’équivalences entre les différentes classes pour ne pas s’y perdre :

Ancienne étiquette énergétique Nouvelle étiquette énergétique
A +++

A

B

C

A ++

D

E

A +

F

G

 

 

 

Les différents types de réfrigérateur

Les réfrigérateurs dits "TOP"

Il existe plusieurs types de frigo, ceux que nous conseillons dans les camping-cars sont les frigo dits TOP (ils sont plus petits, compacts, possèdent une seule porte et sont généralement silencieux environ 40 dB). 

Il existe aussi plusieurs types de technologie, celle que nous conseillons le plus souvent est la technologie à compression. Les technologies à absorption et trimixte sont inadaptées pour une autonomie énergétique sur batterie.

En moyenne un frigo à absorption consomme environ 5 à 8 fois plus qu’un frigo à compression pour un volume équivalent.

Dans les nouvelles normes EU, un frigo de classe E ou mieux sera parfaitement adapté pour une utilisation en nomade (jusqu’à 146 kWh/annum). Les frigos top sont généralement à froid statique. L’air ambiant se réchauffe au contact des aliments et les refroidit, ainsi l’air circule librement à travers l’appareil frigo. L’air chaud, plus léger que l’air froid, monte sur la partie haute du réfrigérateur ou congélateur, et grâce à un évaporateur (situé en haut), cet air chaud est ensuite refroidi. Cet air refroidi (plus lourd) descend en bas du frigo afin de recommencer le cycle. Par conséquent, la température à l’intérieur de l’appareil n’est pas uniforme. Ce type de froid nécessite d’organiser le stockage des aliments selon différentes zones de température pour les conserver de manière optimale.

 Ainsi, voici différentes méthodes de conservation des aliments plus longtemps au réfrigérateur muni de froid statique :

  • En haut du réfrigérateur : le poisson cru et la viande, la charcuterie, les jus de fruits frais, ainsi que les laitages entamés ;
  • En section centrale : plats et produits cuisinés, pâtisseries, laitages, les fruits et légumes cuits ;
  • Au bas du réfrigérateur : les fruits et légumes frais dans le bac.

 

Les réfrigérateurs à compression

Cependant, il existe aussi des frigos TOP à compression. C’est le frigo qui se rapproche le plus de celui de la maison. Le réfrigérateur à compression fonctionne ainsi : le gaz est mis sous pression via un compresseur. Le gaz se détend et se transforme ainsi en liquide de refroidissement. Ce liquide va alors passer dans les serpentins (agrégat) au dos du frigo et diffusera ainsi le froid à l’intérieur de l’appareil. 

 frigo compression

Dans les deux cas, leur système de ventilation n’est pas prévu pour être encastré dans un meuble. Il faut leur laisser une place afin de pouvoir les ventiler convenablement. 

Sur ce type de technologie, le frigo ne sera pas en marche continuellement. Il se contentera de s’activer seulement lorsque la température dépassera un certain seuil.

Ainsi pour un réfrigérateur à compression d’une puissance nominale de 60 Watts, nous ne considérons son fonctionnement que durant 1 quart de la journée.

Consommation = 60 Watts * 24 heures * (¼) = 360 Wh/j 

 

Conclusion

 

Pour récapituler, nous recommandons l’utilisation de réfrigérateurs ou de glacières possédant une classe énergétique minimum E (pour la classification actuelle) ou A++ (pour l’ancienne classification avant 2021).

Nous conseillons vivement l’utilisation de frigos TOP et/ou avec des technologies à compression.

Nous prohibons l’utilisation des frigos trimixtes et/ou avec des technologies à absorption.

 

Comment entretenir mon kit solaire en cas d’absence ?

L’idéal est de laisser tout votre système en fonctionnement. Si vous possédez un convertisseur de charge veuillez tout de même à l’éteindre.  Sinon, votre régulateur de charge se chargera de réguler l’énergie de vos panneaux vers votre parc batterie. A savoir, il est important de ne pas faire de décharge profonde de la batterie au risque de la détériorer de façon irréversible.

Peut-on alimenter une climatisation par le solaire ?

Oui techniquement. Mais Non, nous ne le conseillons pas. Cet appareil est trop énergivore. Pour l’alimenter, il vous faudrait un kit solaire très puissant, donc un prix très élevé. Alimenter une climatisation ne serait pas rentable. Nous vous suggérons de le remplacer par un ventilateur à pied moins gourmand.

Peut-on alimenter un chauffe-eau par le solaire ?

Oui techniquement. Mais Non, nous ne le conseillons pas. Cet appareil est trop énergivore. Pour l’alimenter, il vous faudrait un kit solaire très puissant, donc un prix très élevé. Alimenter une chauffe-eau ne serait pas rentable. Cependant vous pouvez vous diriger vers des chauffe-eaux solaire thermique qui utilise l’énergie solaire pour chauffer l’eau d’un ballon tampon. Vous trouverez notre gamme de chauffe-eau solaire thermique en cliquant ici.

Peut-on chauffer une maison par le solaire ?

Oui techniquement. Mais Non, nous ne le conseillons pas. Cet appareil est trop énergivore. Pour l’alimenter, il vous faudrait un kit solaire très puissant, donc un prix très élevé. Alimenter système de chauffage électrique ne serait pas rentable. Nous vous recommandons fortement de passer par du gaz, fioul ou bois.

Peut-on faire évoluer un kit solaire pour une installation isolée ?

Il est très difficile de faire évoluer un kit solaire autonome. En effet, il ne faut pas coupler de batterie d’âge et de puissances différentes. Aussi, il vous faudra changer votre régulateur de charge. Seul donc les panneaux et les câbles/connectiques seront réutilisables. Si votre projet est de faire évoluer votre installation n’hésitez pas à contacter nos conseillers pour tout complément d’information.

Quels sont les démarches administratives pour l’acquisition de panneaux photovoltaïques ?

Pour une installation en toiture, il est simplement nécessaire de faire une déclaration de travaux auprès de la mairie de votre commune. (Cette déclaration n'est pas nécessaire pour une installation dont la hauteur est de moins de 1,80 m).

Cette autorisation peut être obtenue très rapidement puisqu’en cas de non-réponse de la mairie au bout d’un mois, cela est considéré comme un accord tacite (sauf zone classée « bâtiment de France ».

Faut-il mieux réaliser une installation en 12V ou en 230V ?

Tout dépend de votre besoin. L’avantage du 12V est la non nécessité d’un convertisseur. Cet appareil consomme de l’énergie, même à vide sans consommateur allumé dessus, sur votre batterie et constitue un coût supplémentaire. Valable pour les installations de petites tailles avec de petits consommateurs tels que des LED, ventilateur, glacière, petite pompe à eau d'environ 12L/min, glacière ou petit réfrigérateur.

L’avantage du 230V est par l’utilisation d’un convertisseur de charge, il y aura moins de perte de tension dans les câbles et il fournira une meilleure utilisation de certains appareils qui nécessitent du 230V, tel qu’un ordinateur ou de l'électroménager. Obligatoire pour les réseaux moyennement étendus.

Comment choisir mon kit solaire ?

La France et les Pays africains ou pays chauds ne disposent pas de la même intensité d'exposition solaire. C'est pourquoi nous vous aidons à sélectionner le kit correspondant à votre besoin ! Tout d'abord choisissez votre lieu puis les appareils à alimenter. Ainsi, vous connaîtrez la puissance énergétique dont vous avez besoin. Retrouvez nos tableaux d'estimation de production solaire

Guide Kit solaire autoconsommation

Que se passe-t-il en cas de coupure du réseau électrique ?

Votre kit solaire en autoconsommation s’arrêtera également afin de ne pas injecter de tension lors de l’intervention des techniciens sur la ligne. C’est une sécurité mais aussi une exigence du gestionnaire du réseau ENEDIS.

Pourquoi choisir l’autoconsommation ?

Tout d’abord parce que c’est une solution écologique, pérenne et un investissement de plus en plus rentable. En effet, d'après la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), le prix de l'électricité va augmenter très fortement dans les prochaines années.

Comment choisir mon kit solaire d’autoconsommation ?

Tout d’abord parce que c’est une solution écologique, pérenne et un investissement de plus en plus rentable. En effet, d'après la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), le prix de l'électricité va augmenter très fortement dans les prochaines années. Retrouvez un tableau de guide pour choisir le kit d'autoconsommation qui vous correspond. 

Passer à l'autoconsommation : Par où commencer ?

Qu’est ce que l’’autoconsommation ? 

L’autoconsommation est un mode de production photovoltaïque. Le principe est simple, vous allez produire de l’électricité dans la journée, et celle-ci sera directement utilisée par vos appareils en journée. Plutôt que de bénéficier des heures creuses vous consommerez l’énergie produite par les panneaux en direct afin de faire des économies sur votre facture. On considère que sur une installation en autoconsommation nous pourrons, en moyenne, couvrir 35% de la facture d’électricité. Si vous choisissez de faire de la revente, il faudra surdimensionner l’installation pour générer du surplus ou alimenter une batterie. 

Les différents types d’installation:

Nous conseillons deux types d’installations, par micro onduleur ou onduleur central, elles utilisent les mêmes panneaux et fixations mais reste très différentes l’une de l’autre. L’onduleur central a besoin d’une certaine tension pour s’activer. Souvent cette tension est élevée et il faut un minimum de quatres panneaux. L'onduleur central s’adresse donc aux installations qui se veulent conséquentes. Les installations avec un micro onduleur ont des seuils de tension de démarrage très bas, ils sont donc polyvalents et se destinent aussi bien aux petites comme aux grosses installations.  

Mais comment fonctionnent ces deux installations ?

Onduleur central :

Pour les installations à onduleur central, les panneaux sont reliés entre eux en série. Ce type de connexion permet  d’augmenter la tension des capteurs pour atteindre la tension de démarrage précédemment citée. Ensuite les panneaux sont reliés à l’onduleur. Son travail est de transformer le courant continu (DC) en courant alternatif (AC). Puis l’électricité traverse un tableau de distribution AC avant d’être réinjecté dans votre tableau domestique. Bien que moins onéreuse à l’achat cette solution reste plus complexe à installer.

Micro onduleur :

Pour ces installations, chaque panneau est équipé d’un micro onduleur. Ces derniers sont reliés entre eux par un câble qui fait le raccord entre les panneaux et le coffret de protection DC/AC. Dans ce coffret nous retrouvons des équipements de protection comme les disjoncteurs et le parafoudre. Nous y trouvons aussi le relais Q, il est raccordé aux panneaux et récupère toute la puissance envoyée par les panneaux pour la réinjecter dans votre réseau.  

Ensuite nous avons la passerelle de communication. Il s’agit de l’interface de l’installation, grâce à elle il est possible voir votre production et votre réinjection sur votre réseau (kWh). Vous pourrez récupérer toutes ces données sur votre ordinateur ou smartphone.    

Comment puis-je installer mes panneaux ?

Les panneaux sont le plus souvent installés sur le toit, mais nous avons également des fixations au sol pour les personnes dont la toiture n’a pas d’orientation optimale. Toutes les fixations fonctionnent sur le même principe, nous allons fixer une vis ou un crochet dans les chevrons de la toiture. Ensuite nous poserons des rails sur lesquels nous fixerons les panneaux. Vous pouvez réaliser vous même ces travaux, mais nous conseillons quand même de passer par un couvreur. Il faut savoir que les fixations ne doivent pas être fixées sur les premiers et derniers chevrons de la toiture. 

Est-il possible de faire de la revente de surplus ?

Avant il était nécessaire de passer par un installateur agréé RGE pour faire de la revente sur le réseau EDF, les auto-installateurs n’étaient donc pas autorisés à faire de la revente. Aujourd’hui nous travaillons avec Urban Solar et leur offre Boost My Surplus. Dans ce cas, Urban solar rachète le surplus sans demander de raccordement  effectué par un professionnel. De plus, vous pouvez garder votre fournisseur actuel. Cette solution présente que des avantages notamment parce que Urban Solar rachète votre surplus plus cher qu’EDF.

Pour quelles énergies renouvelables opter ?

Pour vous départir des énergies fossiles vous avez plusieurs ressources renouvelables possibles. La turbine hydraulique, les éoliennes et les panneaux solaires. Pour la turbine hydraulique, vous devez posséder un cours d’eau avec un débit assez important, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Pour qu’une éolienne soit pertinente il faut la mettre à une hauteur de 12m ce qui vous oblige à faire une demande en mairie. Malheureusement ces systèmes n’ont pas une bonne presse et ces installations sont difficilement acceptées par vos voisins.       

A l’inverse d’une éolienne, qui utilise le vent pour produire de l’énergie, les panneaux utilisent le soleil, ils ne sont donc pas bruyants. Vous obtenez également un meilleur rendement avec une installation photovoltaïque, ce qui générera des économies plus importantes. 

Pour en savoir plus :

Peut-on revendre à EDF l’énergie produite par le kit solaire en autoconsommation ?

Bonne nouvelle, la réponse est oui ! Alors que votre kit autoconsommation est connecté directement au tableau d’alimentation générale de la maison

Comment puis-je consulter la production de mon kit solaire en temps réel ?

L’ensemble de nos kits d’autoconsommation disposent d’un compteur de production :

  • Avec le compteur de production intégré au coffret AC : votre production électrique s’affiche directement sur le compteur du boitier
  • Avec la passerelle Envoy d’Enphase Energy : cette passerelle de dernière génération vous permet de contrôler et surveiller la production des panneaux solaires, leurs avaries en cas de problème. Toutes ces informations et beaucoup d’autres sont disponibles sur la plateforme Enlighten accessible d’où que vous soyez via Internet.

Les kits solaires d’autoconsommation sont-ils évolutifs ?

Vous avez choisi un kit solaire raccordé au réseau avec la technologie micro-onduleur ENPHASE ENERGY et vous souhaitez le faire évoluer ? C’est possible car nos kits sont 100% évolutifs. Vous pouvez donc à tout moment, l’augmenter à votre convenance pour une meilleure puissance photovoltaïque. Il vous suffit d’acheter les panneaux et micro-onduleurs nécessaires et de les ajouter à votre installation photovoltaïque déjà existante ! Ceci est simple et vous permettra de réaliser des économies d’énergie supplémentaires en ayant une plus grande production d’électricité pour alimenter vos appareils et réduira également vos dépenses financières et énergétiques. Les produits ajoutés seront, comme le matériel existant, garantis selon les conditions proposées par les constructeurs. Pas la peine de passer par un professionnel, tous nos kits sont faits pour être montés soi-même ! Nos guides disponibles sur les pages des produits ainsi que nos vidéos visibles sur notre chaîne YouTube vous permettront de faciliter l’installation grâce à des solutions qui vous seront proposées.

Vous trouverez sur notre site internet dans la partie autoconsommation, l'ensemble des équipements que nous vendons en auto installation pour les particuliers, permettant de réaliser des économies d’énergie et réduire votre facture d’électricité. Allez dans la rubrique “Kit raccordé au réseau” afin d’explorer les différentes options disponibles qui correspondent le mieux à votre besoin. Attention à bien vérifier si votre installation électrique est en monophasé ou triphasé.

Installations en Micro Onduleurs

Nous avons des options en micro-onduleurs, c’est-à-dire un onduleur par panneau installé. Ils permettent de transformer le courant continu des panneaux en courant alternatif afin de le rendre utilisable pour les équipements au sein du bâtiment sur lequel ils sont installés. Ces modules sont de la marque ENPHASE, de même que la passerelle de communication, qui permet de communiquer les informations de production (grâce aux pinces de courant qui sont branchées sur les câbles des panneaux) et les informations de consommation (avec les pinces de courant qui sont branchées sur les câbles venant du réseau au tableau électrique). Également de la marque ENPHASE, nous pouvons retrouver le Qrelay présent dans le coffret de protection. Ce dernier permet notamment le découplage de l’installation photovoltaïque en cas de coupure de réseau, de manière à protéger les techniciens intervenant sur le réseau public d’électricité. Vous y trouverez également les différents types de panneaux que nous proposons, de plusieurs marques et de puissances différentes : nous avons des panneaux de la marque Japonaise SHARP de 400 Wc, de la marque Française VOLTEC de 385 Wc et de la marque allemande ALEO 405 Wc. Pour terminer, vous aurez l’ensemble du câblage nécessaire pour réaliser toute l’installation et la raccorder à votre tableau général basse tension (TGBT).

Installations en Onduleur Centralisé

Vous trouverez également les kits solaires avec onduleur centralisé, notamment de la gamme HUAWEI. Dans cette configuration, nous avons donc un seul onduleur qui regroupe l’ensemble des panneaux. Avec cet équipement, il est important de bien dimensionner l’installation afin de choisir l’onduleur qui correspond le mieux à la puissance installée. Il y a donc l’onduleur de la marque HUAWEI, les panneaux photovoltaïques et tout le système de câblage permettant de raccorder l’ensemble de l’installation sur le tableau électrique. Ces onduleurs sont hybrides, vous pourrez donc les coupler avec une batterie HUAWEI dans le but de faire du stockage. Vous pourrez également ajouter à la batterie HUAWEI une “Backup Box” afin de permettre la production des panneaux en cas de coupure du réseau, sans inquiéter les techniciens qui interviennent sur le réseau.

Nos kits solaires d’autoconsommation peuvent être installés soit en toiture soit au sol, ce qui permet de diversifier ou d’avoir plusieurs choix d’installation pour les panneaux solaires. En toiture, nous proposons des kits de fixations pour tout type de couverture : tuiles mécaniques, tuiles canals, tuiles plates, ardoise, Fibrociment ou bac acier. Au sol, il vous sera possible de les disposer sur des fixations avec des bacs à lester de manière à bien les maintenir en place grâce à la qualité des supports. La pose au sol vous permettra également de réduire les formalités administratives à réaliser car pour une installation inférieure à 3kWc, la déclaration en mairie n’est pas obligatoire.

Enfin, nous avons une solution assez simple sans raccordement direct au tableau électrique, avec des panneaux dits “plug & play”, c’est-à-dire branchés directement sur des prises de courants et qui enverront directement la production sur le circuit électrique de votre maison. La station solaire comporte un câble relié à une prise spécifique que vous branchez sur une prise de courant classique, qui vous permet d’avoir des relevés au niveau de votre production.

Avec votre installation, il vous sera possible de réaliser de la réinjection notamment en batterie virtuelle avec notre partenaire URBAN SOLAR. Ce service vous permet de réinjecter le surplus de production dans le réseau et de le racheter à un moindre coût.

En savoir plus: 

Peut-on mettre des batteries sur un kit en autoconsommation ?

Oui, pour cela, avec nos kits solaires équipés de matériels Enphase Energy, il faudra vous équiper d’une passerelle de communication Envoy-S Metered. Celle-ci, en plus de proposer une supervision plus étendue de votre installation est capable de gérer la communication entre les micros onduleurs et la ou les batteries Enphase Energy.

Qu'est ce qu'un micro-onduleur ?

Un micro-onduleur est un convertisseur indépendant à chaque panneau. Il permet de convertir le courant continu délivré par votre panneau en courant alternatif 220V 50Hz directement vers votre réseau domestique.  L’avantage du micro-onduleur est la possibilité de faire évoluer votre installation en toute simplicité. Par ailleurs, en cas d’ombrage sur un panneau, cela n’impactera pas toute l’installation puisque chaque panneau dispose d’une production d’énergie indépendante.

Comment bien utiliser mon kit d'autoconsommation ?

Le kit solaire en autoconsommation, raccordé réseau est la solution pour baisser votre facture d’électricité. Afin d’optimiser l’usage du solaire, il faut adapter vos habitudes de consommation. En effet, la production optimale du kit solaire sera la plus optimale lorsque le soleil sera au zénith. Ainsi entre 11h et 15h, nous vous conseillons de démarrer tous vos appareils les plus énergivores (lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, …) ; ainsi la consommation sera alimentée par le soleil et fera baisser votre facture d’électricité.

Câbles et connectiques

Quelle longueur maximum de câble peut-on mettre entre les panneaux et les batteries ?

Tout dépend de la section de câble et du type de régulateur. En générale, nous conseillons de ne pas dépasser une distance de 15m. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter nos conseillers pour un dimensionnement.